Comment utiliser un testeur ou un multimetre ?

0

L'utilisation du testeur, c'est-à-dire de l'instrument qui mesure les quantités d'énergie électrique, est une procédure qui nécessite certaines connaissances.

Comme mentionné plus haut, le testeur, ou plus exactement multimètre est un instrument de mesure qui, en un seul appareil, permet la mesure d'au moins 3 grandeurs électriques fondamentales :

  • La tension, ou différence de potentiel. Dans le Système international, l'unité de mesure de la tension est le volt (V). C'est la différence d'énergie électrique potentielle qu'une charge électrique, placée aux deux points entre lesquels la tension doit être mesurée, possède par effet du champ électrique. La tension peut être constante dans le temps (comme celle mesurée aux extrémités d'une batterie commune), ou alternée si elle varie dans le temps (comme celle mesurée aux extrémités d'une prise commune dans notre maison). Le testeur doit être capable de mesurer les deux types de tension.

  • L’intensité du courant électrique. Dans le Système international, l'unité de mesure de l'intensité du courant électrique est l'ampère (A). C'est la quantité de charges électriques qui traverse, dans l'unité de temps, une section d'un conducteur sous l'action d'une différence de potentiel appliquée à ses extrémités. C’est la différence de potentiel qui détermine un flux ordonné de charges électriques, constituant le courant électrique qui traverse le conducteur. L'intensité du courant, ainsi que la tension, peuvent également être continues ou alternées ; le testeur doit être capable de mesurer les deux intensités.

  • La résistance électrique. La résistance électrique dans le système international est mesurée en ohms (Ω). C'est une quantité qui exprime l'attitude d'un corps à s'opposer au passage du courant, lorsqu'une différence de potentiel est appliquée à ses extrémités.

Il existe aussi sur le marché des testeurs plus sophistiqués et évidemment plus chers, qui, en plus de mesurer ces trois grandeurs fondamentales, permettent également de détecter la capacité du condensateur, la fréquence, etc.

Types de testeurs

Il existe deux types distincts de testeurs :

  • Le testeur analogique, dans lequel la mesure est lue, puis indiquée par un index qui tourne sur une échelle graduée appropriée.

Vous pouvez en savoir plus sur les caractéristiques du testeur analogique.

  • Le testeur numérique, dans lequel la mesure est indiquée par un numéro affiché sur l'écran de l'instrument.

En savoir plus sur l'utilisation du testeur numérique.

À quoi ressemble un testeur ?

Évidemment, nous n'avons pas l'intention d'étudier de manière constructive la fabrication de l'instrument, et les principes de son fonctionnement, mais seulement les fonctions opérationnelles qui nous permettent de l'utiliser. Pour le reste, l'appareil sera pour nous une sorte de boîte noire, qui nous permettra d'obtenir des informations si nous effectuons une séquence d'opérations prédéfinies.

Le testeur se compose de parties séparées :

  • Un parallélépipède, qui constitue le corps du testeur et donc le véritable instrument ;

  • Deux pointes se terminant par deux épingles.

Les pointes sont généralement reconnaissables car l'une est rouge et l'autre noire. Elles doivent être appliquées sur les deux points entre lesquels vous voulez effectuer la mesure.

Le corps du testeur en forme de parallélépipède est constitué de :

  • Un sélecteur de la mesure à effectuer, qui prédispose l'instrument au type de mesure que nous allons effectuer (volts, ampères, ohms), mais aussi le débit et la valeur maximale de la grandeur à mesurer.

  • Un afficheur ou un écran avec un index rotatif, où vous pouvez lire la mesure.

  • Une série de bagues, dans lesquelles les broches des pointes seront insérées, de manière différente en fonction de la mesure à effectuer. Parmi les différentes bagues, la plus importante est la seule caractérisée par la couleur noire et l'inscription COM (commune). Quelle que soit la mesure qui sera effectuée, la broche de la pointe noire doit y être insérée, elle constituera le pôle négatif en cas de mesure d'une tension continue.

Cela étant précisé, voyons maintenant comment procéder aux différentes mesures.

Comment mesurer la résistance (Ohm) ?

Étape 1

Après avoir coupé l'alimentation électrique (la tension), déconnectez le composant dont vous voulez mesurer la résistance du circuit (utilisez un petit couteau pour couper la broche qui le relie au circuit), sinon vous risquez de mesurer une résistance qui est différente de la résistance réelle.

Étape 2

Placez le sélecteur sur la valeur que vous allez mesurer, c'est-à-dire les ohms, marquée de l'acronyme Ω (ohm). Si des ordres de grandeur sont surlignés sur l'instrument, positionner le sélecteur dans la plage la plus proche de celle qui doit être détectée.

Étape 3

Insérez la fiche noire dans l'entrée avec le signe (-) ou "COM", et la fiche rouge dans l'entrée avec le signe Ω (ohm).

Étape 4

Si vous utilisez un testeur analogique, procédez à l'étalonnage en court-circuitant (touchant) les deux cordons de mesure, et en tournant le sélecteur jusqu'à ce que l'index atteigne sa pleine échelle.

Étape 5

Placez les bornes de la pointe aux deux extrémités du composant et lisez la valeur Ω de la mesure sur l'écran ou sur l'échelle graduée. Si l'appareil marque 0, le composant est court-circuité ; s'il marque une valeur très élevée, le composant est interrompu.

Une mesure particulière de la résistance est celle de la continuité électrique, mesure qui nous permet de déterminer si deux parties distinctes du circuit sont reliées électriquement l'une à l'autre. Habituellement, le testeur est équipé d'une fonction spéciale pour cette mesure, marquée sur le cadran du sélecteur par le symbole spécial.

En plaçant les pointes entre les deux points en cas de continuité, l'instrument émet un son caractéristique. Cette fonction est particulièrement pratique pour tester certains composants électroniques.

Comment mesurer la tension "V" (Volt) ?

Pour mesurer la tension, par exemple entre deux fils d'une prise, procédez de cette manière :

Étape 1

Placez le sélecteur dans le secteur de la valeur que vous souhaitez mesurer, c'est-à-dire la tension, indiquée par la lettre V (Volt).

Étape 2

Insérez la fiche noire dans l'entrée marquée par (-) ou "COM", et la fiche rouge dans l'entrée marquée par V (Volt).

Étape 3

Placez les fils de test dans les deux points du circuit qui délimitent le segment concerné par la détection.

NB :

Cette opération doit être effectuée avec le plus grand soin. Si le circuit est sous tension, un mauvais fonctionnement peut provoquer un court-circuit. Pire encore, si vous touchez des pièces sous tension, vous risquez une électrocution dangereuse si la tension est élevée.

Étape 4

Lire votre mesure sur le cadran ou sur l'afficheur.

Comment mesurer l'intensité du courant d'un circuit A (Ampère) ?

Étape 1

Placez le sélecteur dans le secteur de mesure des résistances, marqué par la lettre A (ampère), et dans la plage de valeurs dans laquelle vous pensez que la résistance que vous allez mesurer est située.

Étape 2

Insérez la fiche noire dans l'entrée marquée par (-) ou "COM", et la fiche rouge dans la douille marquée par "A".

Étape 3

Interrompre le circuit en un point et ponter avec les pointes du testeur, c'est-à-dire faire passer le courant à travers le testeur. De cette façon, l'instrument sera en série avec le circuit, et ensuite traversé par le même courant.

Si l'opération est effectuée correctement, l'afficheur indiquera la valeur en ampères de l'intensité du courant que vous avez choisi de mesurer.

Si les fils de test ont été mal positionnés (le courant entre dans le testeur par la pointe noire (négative) et sort par la pointe rouge (positive)), la valeur indiquée par l'affichage d'un testeur numérique sera précédée du signe "-". Dans ce cas, il suffit d'inverser les fils de test.

Partager.

A propos de l'auteur

Créateur du site, passionné par la domotique, le développement Web, Les gadgets Chinois et par plus ou moins tout ce qui existe en fait. Le site a été créé autour de l'impression 3D et la domotique, mais d'autres briques s'ajoutent eu fil du temps. Car dès que j'ai une passion, j'essaye de la faire partager.

Laisser un commentaire