Meuble fermé pour Anet A8

4

Ce week-end je me suis lancé dans le montage du meuble qui accueille mon Anet A8. Fabriqué à partir de tables LACK IKEA. Il n’y a rien d’extraordinaire ici. L’idée ne vient pas de moi, j’ai vu de nombreux tutoriels sur le net, j’ai donc suivi le mouvement. Je suis en fait parti de ce tuto sur thingiverse où toutes les pièces sont à imprimer avant de pouvoir monter le meuble. Sauf qu’au moment d’imprimer les pieds du meuble, j’ai été confronté à mes premiers problèmes de warping (j’imprime dans le garage et il y faisait froid). Ne voulant pas gâcher trop de plastiques et de temps (l’impression d’un pied prend 5h), j’ai décidé d’utiliser la chute d’un tasseau que j’avais qui faisait 50 mm x 50 mm, soit la dimension des pieds de la table IKEA ! Lucky :). J’ai donc remplacé les pieds plastiques par du bois, mon meuble aura un peu moins la classe, mais pas grave. De fait j’ai dû faire quelques adaptations. J’ai en plus ajouté de la lumière, un peu d’isolation thermique (et phonique pour le coup) et un interrupteur.
Je vais donc vous expliquer tout ça en détail.

Petite vidéo de présentation

Fabriquer un meuble à partir de table IKEA LACK pour son imprimante 3D

Avant de commencer on déjà voir de ce que l’on a besoin.
Il faudra vous procurer quelques matériaux.

Ce qu’il va vous falloir :
1 tasseau 50 X 50mm : 9,60 €
4 équerres coudées : 2 €
1 table basse LACK : 6,99 €
1 table basse longue LACK : 19,95 € (vous pouvez remplacer par une autre table LACK normale)
Éclairage Led IKEA : 9,99 €
Un interrupteur : 1,60€ (Aliexpress) :
Petite vis à bois 3 mm * 12mm par exemple : 2 €
Vis M3 X 8 mm (pour les charnières et la poignée) : 1 €
4 plaques de plexiglas 500 x 500 mm x 25 mm : 31.2 € (7.80 € l’unité)
7/8 mètres de joint mousse pour fenêtre 9 mm épaisseur : 20 € environ

Coût total du projet : 90 à 105 € suivant les options

Il faut ensuite quelques outils pour monter l’ensemble. Voici ce que j’ai utilisé.

Les outils nécessaires :
Une scie sauteuse (pour le bois et le plexi)
Si vous n’avez pas, remplacez par une scie égoïne pour le bois et une scie à métaux pour le plexi
Un mètre
Une visseuse électrique
Un couteau ou un cutter
Un crayon à papier

Imprimer les pièces nécessaires

Avant toute chose il vous faudra imprimer les pièces nécessaires à la fabrication du boîtier. Si vous débutez avec l’Anet A8, suivez le guide. Il faut compter environ 16 à 18 heures pour imprimer toutes les pièces en essayant d’optimiser au maximum. J’ai réussi pour certaines à les imprimer par trois, me permettant de gagner un peu de temps.
/!\ je rappelle que j’ai pris des libertés sur le tutoriel Thingiverse. Je n’ai pas imprimé les pieds. Je n’ai donc dû imprimer d’autres pièces pour me permettre de remplacer les encoches des pieds (l’endroit on bloque les plaques de plexiglas).

Voici la liste :
2 x Charnières (hinge.stl) (imprimée à 0,2mm et 20% de remplissage)
2 x Top Right (Top_right_front_link.stl) (imprimée à 0,2mm et 15% de remplissage)
2 x Top Left (Top_left_front_link.stl) (imprimée à 0,2mm et 15% de remplissage)
4 x Top Back (Top_back_links.stl) (imprimée à 0,2mm et 15% de remplissage)
1 x poignée (Door_knob.stl) (imprimée à 0,2mm et 15% de remplissage)

Pièces 3D imprimées

 

Début du montage

1er étape : Découper le tasseau

Les pieds plastiques font 10 cm de haut. J’ai donc découpé mon tasseau en tronçons de 10 cm. J’ai limé un peu les pieds pour rendre l’ensemble plus propre et rattraper les imperfections de coupes.

2ème étape : Assembler les pieds à la table
Retourner la table et visser les pieds en utilisant les équerres coudées.
IMG_20171105_111704

3ème étape : Visser les futurs support de vitres
Visser les supports sur le futur « plafond » du meuble. Faire en sorte que les taquets simples (Top_right_front_link.stl et Top_left_front_link.stl), se retrouvent bien du même côté. Les trois autres côtés doivent avoir des encoches de chaque côté où on viendra insérer nos vitres.

IMG_20171105_111710 IMG_20171105_111655

 4ème étape : Découper les vitres
L’espace entre les deux tables sera de 50 cm de haut. L’espace entre-deux pieds et de 45cm. Par contre, il faut compter l’espace entre deux encoches qui est lui de 43,5cm. Pour la porte vu qu’il n’y a pas d’encoche et en laissant un peu d’espace pour que la porter « n’accroche pas » on pourra la découper à 44cm.
Pour résumer on va découper trois plaques en 50 x 43,5 cm et une pour la porte en 50 x 44cm
/!\ Attention lors de la découpe, le plexi est plutôt cassant. J’ai eu quelques fissures sur le bord de la porte.
5ème étape : Poser les supports de vitre sur la table du bas
Retourner la table et visser à la base de chaque pied les futurs supports de vitre. Là aussi, faire attention à ce que les taquets simples se retrouvent sur la même face.
6ème étape : Poser les joints mousses et les vitres
C’est certainement l’étape où j’ai le plus galéré. J’ai mis des joints mousses sur chaque face de pieds où il y a une encoche de vitre. Partout, sauf la face porte donc. La mousse part du haut de l’encoche du bas pour rejoindre celle du haut afin de laisser le moins de vide possible. Une fois la mousse collée j’ai pris un couteau pour y découpée une tranchée en son milieu (pour y faire passer la vitre). cf. la photo. Il faut ensuite faire descendre la vitre entre les deux mousses jusqu’aux encoches (c’est là que c’est un peu long). La mousse et les encoches maintiennent assez bien la vitre pour qu’elle ne bouge pas. On pourra ainsi facilement retourner la table et insérer pieds et vitre dans leurs supports sans mettre aucune vis. Répétez l’opération pour les deux autres vitres.
IMG_20171105_115434IMG_20171105_120830

7ème étape : Mettre l’éclairage
J’ai ensuite posé la baguette de LED IKEA. J’ai un peu bricolé pour ne pas en faire une baguette, mais plusieurs bandeaux de LED reliés par des fils. J’ai juste soudé un peu à l’arrache. Évitez ce bricolage en achetant des bandes de LED souple. Ou optez pour un autre système d’éclairage. Ce n’est là qu’un exemple. J’ai fait passer le câble d’alimentation en soulevant la vitre arrière. Le câble est très fin ça ne pose pas de problèmes. Pour l’installation il y a de petits clips à visser. On vient ensuite poser nos barres de LED dessus.

IMG_20171105_125634IMG_20171105_130820
8ème étape : Mettre la porte
On retourne la table et l’on fait insère les vitres / pieds dans les encoches. En principe pas de problèmes et personnellement je n’ai pas ajouté de vis pour tenir la partie basse. L’ensemble est stable et de cette façon je n’ai pas de visse à enlever si je veux enlever la table du haut pour intervenir sur l’imprimante. Rien n’empêche de mettre des vis si vous le souhaitez ;).

Prenez ensuite la vitre de votre porte et faites-y des trous de 3mm pour poser vos charnières et votre poignée. Reste à viser la porte sur le meuble.

IMG_20171105_143437

9ème étape : Finir l’isolation
Finir de calfeutrer le meuble en mettant de la mousse le long de la porte et le long des autres vitres.
10ème étape : Faire un trou pour le filament
Au milieu du plateau du haut, faites un trou pour faire passer le filament plastique. Mon filament est stocké dans une boîte IKEA en plastique de 22L. J’y ai fait un trou pour faire passer le filament. J’ai aussi rempli la boîte de sachet de gel de silice pour absorber l’humidité. Là aussi ce n’est qu’un exemple à vous d’adapter selon votre envie.
11ème étape : Mettre l’imprimante et interrupteur
Avant de mettre l’imprimante, j’ai fait un petit trou en limant le bas de la vitre. J’ai limé suffisamment pour y faire passer le câblé d’alimentation de l’imprimante. J’ai coupé le câble pour n’en garder que 30 cm. J’ai ensuite installé l’imprimante dans le meuble (là, faire passer de côté) et j’ai passé le câble dans le trou. Alors j’ai dénudé le fil, mis des cosses pour le connecter à l’interrupteur. J’ai ensuite installé l’interrupteur sur l’un des pieds de la table du bas. IMG_20171105_170914

Résultat et amélioration possible

En faisant ce boîtier pour mon imprimante 3D, j’ai déjà bien avancé dans l’upgrade de mon Anet A8. Pour la suite je vais ajouter des MOSFET pour sécuriser l’alimentation et faire en sorte que le lit chauffant et l’extrudeuse chauffent plus vite. J’aimerais aussi mettre l’autolevel sur l’imprimante pour ne plus avoir à régler la hauteur du plateau. Et toute dernière modification prévue, j’aimerais mettre en place un serveur d’impression octoprint qui tournerait sur une orange pi.
Je vous tiendrai au courant de toutes ces modifications :). En attendant, have fun et bon bricolage. N’hésitez pas à partager vos impressions en laissant un petit commentaire.

IMG_20171105_170957IMG_20171105_170902IMG_20171105_200849

Peut-être que ces articles peuvent vous intéresser

Partager.

4 commentaires

  1. Joli. J’ai suivi ton tuto pour faire aussi le miens. Comme toi je n’ai pas imprimé les pieds, mais au lieu d’utiliser un tasseau j’ai coupé les pieds (XD) de la table lack inférieure pour rallonger ceux d’au dessus, au moins c’est harmonieux au niveau des couleurs. J’ai aussi mis des roulettes sur celle d’en dessous afin qu’elle retrouve un peu sa hauteur, et le tout est plus facile à déplacer. Mes plaques de plexi font 4mm d’épaisseur et ca passe dans les mêmes encoches (que j’imprime par 6 avec l’Anet). J’ajouterai une photo du tout monté.

    • Haha, bien joué de couper les pieds de la table du dessous. Tu as mis quoi comme roulette ? Je trouve ton idée très bonne et dans mon cas (en plus de faciliter le déplacement) ça remonterait un peu l’imprimante en hauteur car je la trouve un peu basse au finale. J’ai hâte de voir tes photos. Je vais bientôt mettre à jour mon article (ce week-end) car je voulais montrer la différence de température et de bruit avec et sans le meuble. Merci pour ton retour et je suis content que mon article ai pu servir, surtout si c’est pour améliorer et faire des trucs moins moche :p

Laisser un commentaire