Top 10 des meilleures imprimantes 3D pas cher en 2018

0

Si vous envisagez d’acheter votre première imprimante 3D, vous êtes probablement à la recherche d’un produit abordable et fiable. N’ayez pas peur – il y a une multitude d’imprimantes 3D à moins de 200 / 250 euros aujourd’hui et surtout, pour ceux qui ne sont pas bricoleurs, de nombreux modèles sont prêtes à imprimer dès la sortie de leurs boîtes (tout le monde n’a pas envie de se faner plusieurs heures de montage).

Lorsque vient le temps de choisir le bon modèle, vous devez tenir compte des caractéristiques qui sont les plus importantes pour vous. Êtes-vous prêt à bricoler la machine pour obtenir une impression parfaite? Avez-vous besoin d’un grand volume d’impression pour des objets de plus grande taille? Est-ce que vous souhaitez utiliser l’imprimante dans le cadre d’un projet éducatif pour présenter l’impression 3D aux enfants ou à une classe? Ou peut-être souhaitez-vous un modèle capable de produire des objets en série, bref dans un objectif de production pour votre entreprise par exemple ? Peu importe les projets que vous avez en tête, vous ne devriez pas avoir besoin de casser votre PEL pour acheter votre imprimante 3D.

Une imprimante pas cher pour débuter

Si vous débutez dans l’impression 3D, vous allez dans un premier temps être un peu perdu pour vous familiariser avec les différents types d’impressions ainsi que les options logicielles disponibles.
Vous allez certainement vous rendre sur Thingiverse qui est la plus grande communauté en ligne de personnes partageant leur expérience sur l’impression 3D. Vous y trouverez des tests et surtout des fichiers imprimables. C’est un excellent tremplin de lancement, surtout au début lorsqu’on ne sait pas trop par où commencer.
Vous trouverez sur Thingiverse, GrabCAD et NIH 3D Print Exchange (une communauté STEM) les meilleures ressources pour obtenir des modèles gratuits pour se lancer dans votre nouvelle passion (car s’en devient vite une, une fois que l’on commence on a vite envie de tout imprimer).
Une fois que vous serez prêt à concevoir vos propres créations, vous pouvez commencer par le logiciel Tinkercad qui utilise une interface de glisser-déposer avec des modules de base pour vous aider à créer n’importe quel design. Cette fonctionnalité fait de ce logiciel l’un des outils de conception les plus simples disponibles et particulièrement utiles pour les « non-designers ».
Une fois que vous serez satisfait de vos créations il vous sera possible de vendre sur des sites comme Shapeways, PinShape et MyMiniFactory qui sont plateformes où vous pouvez acheter des designs et surtout vendre les vôtres.

Une fois que vous avez un nouveau design 3D, il vous faudra un logiciel capable de transformer le modèle 3D en un modèle numérique qui créera toutes les couches de la future impression. Cura et Slic3r sont des logiciels de découpe 3D gratuits qui préparent vos créations pour l’impression.

Il est important de garder à l’esprit que l’impression 3D nécessite un certain temps d’apprentissage et qu’il faudra vous attendre à quelques échecs. Lorsque vous essayez d’imprimer des pièces plus grandes et plus complexes, n’hésitez pas à demander conseils et astuces auprès de communautés telles que reddit, Thingiverse et Instructables. Vous y trouverez des conseils comme j’ai pu trouver au début, par exemple utiliser du ruban de masquage (pour la peinture) ou de la laque pour faire coller vos impressions sur le lit chauffant et ainsi éviter le warping ou encore comment imprimer vos propres porte-bobines ou pièces permettant d’améliorer votre imprimante.

Les imprimantes 3D pas cher en kit

Il peut être intéressant de se diriger vers ce genre d’imprimante. On peut trouver des modèles pour une centaine d’euro comme par exemple les modèles Prusa, qui sont considéré comme le leader en matière d’imprimantes 3D fiables et abordables. Ce modèle a donné naissance à de nombreuses imprimantes 3D « d’inspiration Prusa ». Les personnes ce tournent aujourd’hui plutôt vers ces modèles car les délais pour acheter une imprimante prusa d’origine sont relativement élevé.
Dans ces modèles en kit d’inspiration PRUSA, le premier exemple qui nous vient à l’esprit est l’Anet A8 qui est une machine très abordable (par contre, il vous faudra aimer les puzzles, car le montage de l’Anet A8 vous prendra environ 5 à 6 heures). Parmi les caractéristiques qui font des Prusas d’excellentes imprimantes, on peut citer la variété des supports d’impression, des options logicielles et matérielles Open Source (non-propriétaires), une gamme de résolutions d’impression adaptées à vos besoins et un surtout un prix modique (c’est ce qui nous intéresse ici). Heureusement, vous pouvez maintenant trouver toutes ces qualités parmi une grande variété de fabricants offrant un large choix de styles d’imprimantes.

La technologie utilisée par la plupart des imprimantes 3D de cette liste est le FDM (Fused Deposition Modeling), une application spéciale d’extrusion plastique qui crée des objets en appliquant plusieurs couches de plastiques fondus, les une sur les autres. C’est le processus le plus simple et le plus abordable, mais aussi peut-être le moins fiable dans le sens où il y a plus d’erreurs d’impression avec ce procédé. Heureusement, pour la plupart des fabricants et des bricoleurs, ces modèles d’entrée de gamme sont souvent suffisants pour vous mener où vous voulez. La liste suivante est triée par prix, avec quelques indications sur les modèles qui pourraient convenir le mieux à vos besoins particuliers. La liste n’est pas exhaustive et si j’ai oublié un modèle que vous aimez particulièrement, faites-le-moi savoir dans les commentaires ci-dessous!

La meilleur imprimante 3D pour débuter et pas cher est il me semble l’Anet A8, j’en parle justement en long en large et en travers dans mon blog. Pour la simple et bonne raison que c’est l’imprimante que j’ai choisis. Même si son montage un peu fastidieux pourrait en rebuter plus d’un je pense qu’elle pourrait plaire aux bricoleurs.

Imprimante 3D entre 100 et 150€

On trouve là les premiers modèles vraiment intéressant. Notamment L’Anet A8.

Imprimante 3D à entre 150 et 200€

Des modèles à monter soit même un peu plus évolués. Ou des pack comprenant des filaments et autres accessoires.

Imprimante 3D à entre 200 et 300€

On commence à trouver des modèles très intéressant dans cette gamme de prix, acceptant un large choix de plastiques et permettant des impressions de plus en plus grande.

Entre 300 et 400€

Les imprimantes 3D à moins de 100€

Il n’y en a pas beaucoup, et on trouve surtout des stylos d’impression.

Guide d’achat de votre première imprimante 3D

Imprimer en 3D est aujourd’hui une réalité qui il y a quelques années semblait être de la pure science-fiction. On trouve aujourd’hui des modèles bon marché pour un usage domestique. Auparavant, celle-ci n’était utilisé qu’a des fins industrielles.

Ce n’est plus le cas aujourd’hui ! Bien qu’il faille toujours dépenser 200€ environ pour avoir un modèle ayant au minimum un lit chauffant.

Bref, est-ce que cela vaut la peine de dépenser un peu d’argent pour une telle technologie ? N’est-on pas encore dans la gadget mania ? Voyons aussi en détail ce qu’il faut toujours garder à l’esprit avant d’acheter une imprimante 3D…. et surtout, la meilleure imprimante 3D pas cher !

Que voulez-vous imprimer ?

C’est sans aucun doute la première question que vous devez vous poser lorsque vous êtes sur le point d’acheter une nouvelle imprimante 3D, qu’elle soit bon pas cher ou non. Il existe des modèles pour l’impression de prototypes, d’autres pour des articles ménagers, d’autres pour l’impression de jouets pour enfants, d’autres encore pour des vêtements! Bref, il y a plein de choix!

Gardez à l’esprit l’utilisation que vous voulez faire de votre imprimante 3D – et vous éviterez ainsi d’acheter un modèle non adapté ! Bien sûr, il existe des imprimantes 3D qui peuvent imprimer un peu de tout, la seule limite est souvent votre imagination!

Les matériaux et les filaments

La plupart des imprimantes 3D économiques et peu coûteuses utilisent une technique spécifique appelée FDM (on l’a déjà vu plus haut). Le fonctionnement de ces produits consiste principalement à insérer une bobine de fil à l’intérieur de la machine (la plus courante sont l’ABS et le PLA), le moteur pousse le filament dans la buse chauffée à la température de fusion du plastique choisi. Le plastique fondu passe ensuite pas cette buse, se dépose sur un plateau chauffé ou non (à un température bien inférieur à la celle du fusion du plastique, mais suffisante pour éviter des déformations à cause d’un refroidissement trop rapide). Le plastique se solidifie donc petit à petit pour former l’objet voulu.

La différence entre les filaments ABS et PLA est bientôt connue: L’ABS est solide que le PLA, dans le sens où il est plus « flexible ». Il nécessite une température de fusion plus élevée mais, et il émet une sorte de fumée et des odeurs désagréables. Enfin gros point faible de ce plastique, il faut impérativement utiliser un plateau chauffant, sinon vous aurez des déformations. D’autre part, les impressions PLA paraissent plus lisses, mais le matériau est plus fragile, mais aussi beaucoup plus facile à utiliser.

Vous rencontrerez également d’autres matériaux comme le bois, le cuivre, le polycarbonate, etc… mais ils sont beaucoup moins répandus que l’ABS et le PLA.

Le type de connexion

Sur le marché, il existe 3 types de connexion de base pour une imprimante 3D.

Commençons immédiatement par le plus courant, c’est-à-dire le type de connexion via connecteur USB. Pratiquement toutes les imprimantes 3D doivent être connectées via USB au moins une fois pour l’initialisation. Certains, cependant, ont également besoin de ce type de connexion pour imprimer en 3D. Rien de compliqué, il suffit d’insérer la fiche de connexion entre l’ordinateur et l’imprimante, et voilà!

Le deuxième type de connexion est via une carte SD interne. Après avoir connecté l’imprimante 3D pour la première fois via USB, vous pouvez charger vos dessins sur une carte mémoire et les insérer directement dans la machine. Ce type de connexion est très utile car elle vous permet d’imprimer en 3D même lorsque votre ordinateur est éteint, car l’imprimante gardera en mémoire ce qui se trouve à l’intérieur de la carte SD, L’Anet A8, utilise se principe.

Le troisième et dernier type de connexion est se fait via Wi-Fi ou sans fil: D de l’ordinateur sans utiliser de câbles. Évidemment, cette connexion allonge le temps de communication entre l’imprimante 3D et l’ordinateur.

Imprimante ouverte ou fermée

En lisant nos critiques, vous aurez deviné qu’il existe deux types de structure d’imprimante 3D : Ouverte ou fermée.

Les imprimantes 3D fermées sont composées d’une boîte hermétique constituée de plaques de plexiglas ou d’aluminium le plus souvent. Ce type d’imprimante assurera une plus grande sécurité (surtout si vous avez des enfants ou des animaux domestiques), du silence (je pense à tout ceux qui imprime avec une Anet A8), elles peuvent réduire les mauvaises odeurs, mais surtout elles éviteront les déformations lors du refroidissement de vos objets en maintenant une température stable.

Par contre, les imprimantes 3D ouvertes n’ont évidement pas ces avantages, mais elles vous donneront une meilleure visibilité du produit imprimé, ainsi qu’un accès plus facile et immédiat aux extrudeuses et à la surface d’impression.

Alors, avez-vous trouvé l’imprimante 3D qui vous convient?

Nous avons fait notre part en vous proposant les meilleurs modèles d’imprimantes 3D que vous pouvez trouver sur le marché…. mais maintenant c’est à vous de choisir!
Vous trouverez ci-dessous une sélection de quelques imprimante 3D.

 

Meilleure imprimante 3D pour enfants: Vinci Jr.

L’imprimante XYZprinter da Vinci Jr. D et s’adresse aux jeunes utilisateurs et aux salles de classe. Le da Vinci Jr. utilise le filament PLA biocompostable et non toxique de XYZprinting qui est dérivé de matériaux naturels tels que la canne à sucre et la fécule de maïs, ce qui signifie que les enfants ne vont respirer les vapeurs nocives issues de certains matériaux (on pense à l’ABS). L’inconvénient est que vous n’avez pas d’options pour utiliser d’autres filaments. Vous êtes également limité par le logiciel propriétaire de XYZ. Donc, bien qu’il s’agisse techniquement d’une machine plug-and-play, il faudra un peu de bricolage pour ajuster les paramètres comme il faut ainsi qu’un peu de temps pour appréhender le logiciel. Le lit d’impression n’est pas chauffant, donc vous aurez besoin d’un hack pour le rendre collant (comme de l’adhésif de masquage pour la peinture par exemple).

Meilleure imprimante 3D pour les bricoleurs:

Vous serez agréablement surpris par la qualité des impressions produites par la Mini Imprimante 3D : Monoprice Select. Si vos premières impressions sont un peu rugueuses ou floues, cela signifie que vous aurez besoin de passer plus de temps à calibrer. Elle demande donc un peu de temps d’adaptation. Ce modèle minuscule est livré avec de nombreuses fonctionnalités et surtout elle est à un prix extraordinaire. Elle est équipée d’un lit d’impression chauffé, un logiciel et du matériel open source, et la capacité d’imprimer une grande variété de matériaux. Comme il ne s’agit pas d’une imprimante fermée, vous devez être conscient de l’environnement et la variation de la température ambiante peut avoir un impact sur vos impressions (des déformations peuvent apparaître, c’est le warping). Certains utilisateurs signalent des bourrages de buses qui peuvent être résolus en appuyant sur le collet du tube d’alimentation pour le retirer et le nettoyer, ainsi que des problèmes de collage du lit chauffant qui est amélioré avec le ruban adhésif pour la peinture (oui ça devient un classique). Dans l’ensemble, il s’agit d’une excellente machine pour commencer qui prend en charge les logiciels open source et tous les types de filaments. Par contre il faut être un minimum bricoleur.

Meilleure imprimante 3D pas chère pour les débutants:

Le Printrbot Play est livrée préassemblé ou en kit de bricolage pour le même prix. Il offre le plus petit volume d’impression de cette liste, mais vous permet d’imprimer une variété de documents. Le Play n’est pas livré avec un lit d’impression chauffé, ce qui peut entraîner des tirages déformés qui refroidissent de manière inégale (warping). C’est une imprimante lente et la patience sera de mise. De ce que j’ai vu sur le Net, vous pouvez vraiment obtenir de superbes tirages avec ce modèle abordable.

Une imprimante portable « pas trop cher »

Considéré comme l’une des meilleures imprimantes de démarrage et « Meilleure imprimante 3D portable pour les écoles » par le magazine MAKE, le Printrbot Simple est une excellente machine open source. À l’instar du Printrbot Play, le Printrbot Simple est également livré préassemblé ou en kit de bricolage et avec l’option d’un lit chauffant pour 749 $ tout compris. Il offre un volume d’impression plus grand que le Play, mais vous limite à l’impression avec PLA.

Imprimante ERIS

L’ERIS est une imprimante delta 3D dont les caractéristiques les plus remarquables sont son système de changement rapide des têtes d’extrusion et sa plaque de construction en verre borosilicaté. La surface du lit chauffant qui est stratifiée permet de se passer de ruban de masquage pour que vos impressions restent en place. Mais si vous souhaitez essayer d’autres méthodes d’adhésion, il vous suffit de retourner le lit pour travailler avec une plaque de verre simple. Le porte-bobine qui est livré avec permet de s’accommoder à la plupart des bobines disponibles sur le marché. Légère et robuste avec un encombrement réduit, elle est une excellente option pour les débutants, les éducateurs et les bricoleurs.

UP Mini une imprimante 3D parfaite pour l’éducation

L’UP Mini est un modèle populaire pour les écoles, et pour cause. Il est prêt à fonctionner. Pas de temps de montage à prévoir. Les accessoires en prime comprennent une bobine complète de filament, ainsi que trois échantillons, des coupe-filaments, ainsi que des gants résistants à la chaleur (c’est très intéressant pour la sécurité des enfants) et un couteau à mastic pour faciliter le retrait de l’impression. Un filtre HEPA intégré permet de filtrer l’air vicié de la chambre d’impression. Cela permet non seulement d’éliminer l’odeur du plastique en fusion, mais aussi d’obtenir de superbes impressions ABS sans warping, et ce même sur les gros projets qui pourraient utiliser toute la surface du lit. Il faudra par contre utiliser un logiciel et un filament propriétaire (ce n’est pas une imprimante pour les fans de l’open source). Il offre un lit d’impression chauffé, une impression wi-fi sans fil et un écran tactile – toutes les fonctions idéales pour une imprimante 3D de moins de 1000 euros.

Imprimante abordable pour un résultat professionnel.

Le da Vinci Pro est un excellent imprimeur pour la gamme de prix. Elle est plutôt conseillée aux utilisateurs expérimentés. Pour moins de 1 000 euros, vous avez une imprimante entièrement paramétrable. Des options de chauffage, de vitesse et de rétraction, tout est réglable. Elle possède un lit d’impression en aluminium chauffé, un ABS et un filament PLA open source, un bon volume d’impression et une installation rapide prête à l’emploi. Cette imprimante 3D est une excellente option pour quelqu’un qui est prêt à retoucher l’étalonnage, mais qui ne convient pas forcément à quelqu’un qui est novice dans le domaine de l’impression 3D.

Imprimante 3D de marque Dremel.

Dremel est un nom bien connu et une marque de confiance, mais peut-être moins attendue dans le domaine de l’impression 3D. La DigiLab 3D20 est une imprimante entièrement fermée prête à l’impression. Il est livré avec une extrudeuse préinstallée, un écran tactile LCD couleur et un logiciel de découpage en tranches open source. L’un des inconvénients est l’utilisation par Dremel d’un filament PLA propriétaire, mais si vous êtes prêt à construire un support de bobine externe et prêt à agrandir certains trous dans l’évent latéral vous pouvez alors utiliser n’importe quel filament. De cette façon vous pouvez économiser beaucoup d’argent et obtenir des impressions plus propres.

Bilbo – graveur laser et imprimante 3D

Ce qui rend le Bibo si impressionnante, est que cette machine fait découpeuse laser en plus d’être une très bonne imprimante 3D. Même si le découpeur laser n’est pas le plus puissant il permettra de faire le travail pour de petites découpes de surface. Elle est aussi équipée de deux extrudeuses. Vous pouvez facilement imprimer deux mêmes objets à la fois. Ce modèle est également livré avec un lit chauffant amovible, un écran tactile LCD couleur et la possibilité d’imprimer avec tous les types de filaments. Il faudra passer par l’étape montage avant de la mettre en marche, mais les utilisateurs rapportent que le lit reste à niveau même après des centaines d’impressions. C’est une unité d’impression super performante disponible à un prix attractif.

On termine avec la FlashForge Creator Pro.

Le FlashForge Creator Pro est un clone de Makerbot Replicator avec toutes les améliorations que la communauté a pu apporter à la machine avec le temps. Le résultat fait que la FlashForge est mieux que la Replicator 2X, pour environ la moitié du prix. Elle est équipée de deux extrudeuses et un lit en aluminium chauffé. Cette imprimante entièrement fermée produit des impressions de qualité.

Enfin je pense qu’il était important de terminer cet article sur les imprimantes 3D pas cher en mettant un petit listing d’imprimantes classées par fourchette de prix. Je n’irai pas au delà de 400€ car après on peut vraiment considérer qu’il ne s’agit plus de produits pour débuter et ce n’est plus forcément bon marché, et ces produits s’adressent plus à un public professionnel.

Partager.

A propos de l'auteur

Créateur du site, passionné par la domotique, le développement Web, Les gadgets Chinois et par plus ou moins tout ce qui existe en fait. Le site a été créé autour de l'impression 3D et la domotique, mais d'autres briques s'ajoutent eu fil du temps. Car dès que j'ai une passion, j'essaye de la faire partager.

Laisser un commentaire