Recherchez et suivez l'évolution des prix sur 140 000 produits

Comment rédiger une fiche produit SEO ?

0

Le développement de l’e-commerce a introduit de nouvelles logiques de concurrence. Notamment, il s’agit de proposer une plate-forme de vente à la fois stable et efficace, et aussi capable de séduire les algorithmes de recherche autant que les potentiels clients. La rédaction SEO devient donc un facteur essentiel du développement de votre site, impossible à négliger si vous souhaitez toucher la plus large audience possible. Bien choisir ses mots-clés, optimiser l'affichage visuel, faciliter l'expérience utilisateur... Autant de questions sur lesquelles se pencher avec rigueur au moment de se lancer dans la rédaction d'une fiche produit.

Le SEO au service de l'information technique

Comme tout format de rédaction répondant aux contraintes du Search Engine Optimization (SEO), la fiche produit doit respecter une série de règles élémentaires d'optimisation. Ces dernières permettent à votre page d'être mieux structurée, plus lisible, mais aussi d'être mieux mise en valeur par les algorithmes des moteurs de recherche et des marketplaces. Ainsi, la structure de votre fiche produit doit respecter un format de texte assez classique dans sa forme :

  • Des balises sémantiques disponibles sur votre back-office : un title qui doit mettre en valeur le nom complet et détaillé du produit, une métadescription concise, mais intégrant les mots-clés essentiels, des images accompagnées de textes descriptifs complets...
  • Une structure bâtie en paragraphes et sous-paragraphes, dont les titres balisés (h2, h3, h4...) mettent eux aussi en valeur les mots-clés rattachés au produit.
  • Un aspect technique non négligé : un temps de chargement le plus rapide possible, une bonne indexation sur les moteurs de recherche, des URL fonctionnelles au sein du maillage interne...

Au-delà de ces règles élémentaires, la logique du SEO doit toujours s'avérer complémentaire du caractère informatif de votre fiche produit. La raison d'être de la fiche produit doit être commerciale. Or, elle doit donner l'impression de ne pas s'adresser à un acheteur, mais à un lecteur qui cherche à obtenir les informations nécessaires à son choix. Une fiche trop factuelle et brute, qui appliquerait simplement le strict minimum de la rédaction SEO, n'est en aucun cas un bon argument commercial. Si vous souhaitez vous faire aider dans votre démarche, vous pouvez faire appel à une agence éditoriale spécialisée dans ce domaine. Votre fiche produit doit donc faire un effort de pédagogie et de vulgarisation suffisant. Elle doit contextualiser les usages du produit. Et elle doit recourir à tout le champ lexical relatif à ces usages, y compris pour optimiser le nombre de requêtes sur les moteurs de recherche qui conduisent à votre page. Étudiez donc avec attention les mots-clés porteurs dans les statistiques des moteurs de recherche, pour trouver ceux sur lesquels vous vous appuierez.

L'aspect visuel de la fiche produit, une donnée à ne pas négliger

Comment rédiger une fiche produit SEO ? 1 L’e-commerce a eu beau intégrer de nouvelles variables à l'équation, il en est une qui demeure intacte depuis toujours, que ce soit pour le commerce en ligne ou physique : le visuel prend une place cruciale dans la promotion du produit. Et cela passe évidemment avant tout par le choix des photos, voire des vidéos d'illustration. Car c’est en grande partie sur celles-ci que le client va juger la conformité du produit proposé par rapport à ses attentes. Le choix de la bonne image doit obéir à vos propres contraintes de référencement, mais également à des considérations techniques.

  • L'image doit être de suffisamment bonne résolution pour être lisible, mais une image trop lourde aura pour conséquence de ralentir l'affichage de la page. Privilégiez les photos dont la résolution tourne autour de 72 dpi et n'excède pas un poids maximal de 100 ko.
  • Format encore relativement confidentiel, le WebP permet une optimisation de la compression des images et de leur affichage sur votre site. N'hésitez pas à vous pencher dessus.
  • Effectuez toute modification sur votre image avant de la charger sur votre back-office, et renommez-là en fonction du produit que vous proposez. Évitez d'inclure des numéros et des accents dans le nom de vos images, et séparez chaque mot par des tirets plutôt que des espaces.

Le format vidéo est quant à lui beaucoup plus long à monter en amont, mais apporte une plus-value indéniable quand celui-ci est produit de manière professionnelle. Il est aussi particulièrement bien mis en valeur dans les algorithmes de recherche, et peut s'avérer un bel atout pour la visibilité organique de votre page. Si vous avez le temps et les moyens à votre disposition, investir dans la mise en valeur en vidéo de vos produits peut s'avérer très judicieux.

La fiche produit, une passerelle vers la conversion

N'oubliez pas surtout que la première fonction de la fiche produit est utilitaire. Elle doit servir à convaincre le client de commander sur votre site, une fois consultée. L'expérience utilisateur doit donc être au cœur de votre travail : non seulement pour que la fiche produit soit la plus exhaustive possible, mais aussi pour que le visiteur de la page ne s’égare pas dans sa lecture. Et cela passe en premier lieu par la mise en valeur du bouton de vente, par lequel vous allez le rediriger vers votre plate-forme d'achat une fois rempli son panier virtuel. Le bouton d'ajout au panier doit faire l'objet d'une attention toute particulière de votre part. Il doit ainsi être :

  • Immédiatement repérable sur votre page au milieu du nombre de mentions et d'informations disponibles (prix, disponibilité, variétés de tailles ou de coloris...). Travaillez donc la taille de la barre ou du pictogramme, et n'hésitez pas à lui donner une couleur qui ressort (harmonieusement) du reste de la page.
  • Lisible, y compris pour les clients qui ne maîtrisent pas totalement votre langue. L'ajout d'un pictogramme suggestif (un caddie, un panier, un porte-monnaie...) peut aider le visiteur à s'y retrouver plus vite.
  • Modulable : ce genre de bouton s'intègre parfaitement dans une logique de responsive design, par exemple en intégrant un petit effet lorsqu'il est survolé par la souris ou le doigt.

Bien sûr, une visite sur vos fiches produits ne se traduira pas à chaque fois par une conversion en achat. Mais elle doit être l'occasion de maximiser les opportunités, et doit donc également aiguiller le visiteur si celui-ci souhaite chercher une alternative. Le produit qu'il recherche est en rupture de stock ? Intégrez juste en dessous de la notification de disponibilité un bouton pour prévenir par mail d'un éventuel réapprovisionnement. Et en attendant, ou si le produit est en rupture définitive de stock, mettez en valeur d'autres fiches produits qui pourraient correspondre aux besoins du client. Ce maillage (appelé aussi cross-selling) est essentiel pour le référencement de votre plate-forme.

Partager.

A propos de l'auteur

Créateur du site, passionné par la domotique, le développement Web, Les gadgets Chinois et par plus ou moins tout ce qui existe en fait. Le site a été créé autour de l'impression 3D et de la domotique, mais d'autres briques s'ajoutent eu fil du temps. Car dès que j'ai une nouvelle passion, j'essaye de la faire partager. Vous pouvez aussi découvrir mon blog dédié à la pâtisserie.

Laisser un commentaire