Recherchez et suivez l'évolution des prix sur 140 000 produits

TIM soumet à l’Agcom une offre de co-investissement dans la fibre optique sur le réseau secondaire

0

Accélérer la couverture et l’adoption du haut débit à ultra-haute capacité dans le pays avant le lancement de FiberCop. C’est l’objectif de l’offre de co-investissement pour la création du réseau d’accès secondaire, le réseau qui va des cabinets aux maisons, en fibre optique publiée par TIM sur son site de gros et présentée en même temps à l’Agcom. Dans une déclaration, la société affirme que ce projet lui permettra d’offrir des solutions FTTH aux ménages et aux entreprises dans 1 610 municipalités françaises d’ici 2025.

L’offre de co-investissement a également été notifiée à l’autorité française de régulation des communications afin qu’elle puisse l’évaluer conformément au nouveau code européen des communications électroniques et prendre les mesures qui en découlent. L’initiative du TIM est basée sur le modèle de co-investissement « ouvert » envisagé par le nouveau code et représente le premier cas de ce type en Europe à l’échelle nationale. L’application des nouvelles dispositions du code encouragera les investissements dans la fibre optique et accélérera la transition des ménages et des entreprises de l’ancien réseau en cuivre à la nouvelle infrastructure.

L’offre de co-investissement concerne environ 75% des unités immobilières des zones grises et noires du pays et prévoit la fourniture de services d’accès en gros au réseau FTTH qui peuvent être utilisés par des opérateurs ayant différentes solutions techniques. Le projet s’adresse à tous les opérateurs du marché qui pourront se joindre aussi sur des extensions géographiques du territoire plus limitées que l’ensemble du projet même au niveau d’une seule municipalité.

Comme l’exige le nouveau code européen, le modèle de participation au co-investissement est basé sur un partage efficace du risque à long terme de la mise en œuvre du nouveau réseau FTTH. Le degré de partage des risques sera décidé, sur une base non discriminatoire, par chaque co-investisseur en fonction de ses propres caractéristiques et de ses choix commerciaux.

Comme l’établit le nouveau code, l’adhésion au projet peut également avoir lieu dans les années postérieures à 2021, moyennant une contrepartie déterminée de manière à refléter le fait que les premiers investisseurs acceptent des risques plus importants et engagent leur capital avant les autres

Partager.

A propos de l'auteur

Créateur du site, passionné par la domotique, le développement Web, Les gadgets Chinois et par plus ou moins tout ce qui existe en fait. Le site a été créé autour de l'impression 3D et de la domotique, mais d'autres briques s'ajoutent eu fil du temps. Car dès que j'ai une nouvelle passion, j'essaye de la faire partager. Vous pouvez aussi découvrir mon blog dédié à la pâtisserie.

Laisser un commentaire