Quoi de neuf chez les SEO en 2018 ?

0

La question pourrait sembler être un pléonasme. En effet, il y a toujours du nouveau dans le domaine du SEO, car les algorithmes des moteurs de recherche évoluent sans cesse. Il est plutôt question de parler des grandes tendances du Search Engine Markerting (SEM). À la vue des derniers chiffres publiés par la FEVAD et l’Observatoire de l’e-pub, il est possible de faire quelques constats et de prédire beaucoup d’évolutions à venir. Les professionnels vont devoir s’adapter et se former à de nouveaux outils ou de nouvelles techniques.

L’explosion des agences SEO

Bien que la stratégie de communication multicanale reste un important levier pour avoir de la visibilité et de la notoriété, force est de constater que l’acquisition de trafic et la conversion passent désormais par une bonne politique de référencement. Jusqu’à présent, les acteurs majeurs du marché du digital étaient les agences web classiques qui proposaient du référencement de manière accessoire. Aujourd’hui, certaines d’entre elles tendent à se spécialiser dans le référencement, à l’instar de l’agence SEO Digimood, qui propose d’optimiser le positionnement de ses clients avec un panel d’outils assez large.

L’enjeu du référencement local

Pouvoir être visible dans sa zone géographique représente un enjeu majeur pour les petits commerces de proximité ainsi que les grandes enseignes implantées localement. L’importance des technologies de géolocalisation dans le processus de référencement sera d’autant plus marquée cette année que les moteurs de recherche semblent effectuer des modifications de leurs algorithmes dans ce sens. L’objectif étant de ne plus avoir besoin de taper le nom de la ville associé à la requête pour se voir proposer un commerçant ou un prestataire au plus près de chez soi.

Le référencement mobile

Certes, il n’existe pas un internet différent pour le desktop et le mobile. Néanmoins, force est de constater que nous sommes de plus en plus de mobinautes, c’est-à-dire que l’on consulte le web essentiellement à partir de nos smartphones et de nos tablettes. Or les robots des moteurs de recherches ont la possibilité de voir si un site est adapté ou non à une lecture ou une utilisation sur mobile. C’est pour cette raison que les notions d’ergonomie et de « responsive design » sont devenues essentielles pour les spécialistes du SEO. Aujourd’hui, le « mobile first » tend à se généraliser, c’est-à-dire que l’on va avoir de plus en plus tendance à penser les interfaces web pour les petits écrans avant de penser aux ordinateurs de bureau.

La fuite des investissements vers les réseaux sociaux

Les plateformes de réseaux sociaux ont eu l’occasion de constituer les plus importantes bases de données comportementales au monde. Pour le démarchage commercial, le référencement payant sur ces derniers dépasse de loin en termes de résultats celui des moteurs de recherche. Si en 2017, l’observatoire de l’e-pub constatait que les réseaux sociaux étaient devenus les moteurs du display, les acteurs commerciaux investissent de plus en plus dans les réseaux sociaux, y compris pour le search. En 2017, la part du search et celle du display sur les réseaux sociaux représentent 78 % du marché des investissements publicitaires. 

Le référencement web connaît un certain bouleversement, auquel doit s’adapter l’ensemble des professionnels. Néanmoins, loin de laisser supposer la fin de celui-ci, c’est surtout la diversification de ses branches qu’il faut envisager.

Partager.

A propos de l'auteur

Créateur du site, passionné par la domotique, le développement Web, Les gadgets Chinois et par plus ou moins tout ce qui existe en fait. Le site a été créé autour de l'impression 3D et la domotique, mais d'autres briques s'ajoutent eu fil du temps. Car dès que j'ai une passion, j'essaye de la faire partager.

Laisser un commentaire