Recherchez et suivez l'évolution des prix sur 140 000 produits

Rovio a fermé Hatch, une plateforme de jeu en streaming sur mobile

0

Rovio a fermé Hatch, son service de streaming de jeux sur mobile – un concurrent presque direct de Google Stadia, de xCloud de Microsoft ou de GeForce Now de NVIDIA, mais au lieu de se concentrer sur les titres à forte visibilité pour les consoles et les PC, il s’est consacré à ceux pour smartphones. La fermeture est passée largement inaperçue : le site est hors ligne depuis le 31 décembre 2020 (il y a une bannière qui l’informe, du moins dans la version anglaise ; dans la version française, il n’y en a pas), et en gros, la nouvelle ne commence à circuler que maintenant. En bref, Rovio n’a pas expliqué la raison de la fermeture, mais il semble assez clair que l’idée n’a pas du tout été retenue.

ÉCLOSION : HISTOIRE TRÈS COURTE

Hatch avait été lancé en 2018, sur un nombre limité de marchés : il disposait d’une bibliothèque de jeux assez importante et surtout prestigieuse, avec des titres célèbres du calibre de Monument Valley et de Pac-Man, et il permettait d’ajouter des fonctionnalités telles que le chat vocal et le multijoueur à des jeux qui ne le prévoyaient pas au départ. Il y avait deux formules d’abonnement : un abonnement gratuit avec un catalogue et des annonces limités, ou un abonnement premium avec un accès complet au catalogue. Apparemment, en 2019, Rovio avait essayé de vendre le service, mais n’avait pas trouvé d’acheteur.

UN SECTEUR TRÈS DIFFICILE

Après tout, si l’on peut affirmer qu’il existe un marché pour des services tels que Stadia et xCloud (tout le monde ne peut pas s’offrir des consoles ou, pire encore, des PC, sans parler du moment où tous les composants sont disponibles), pour le mobile, la question est plus compliquée : vous n’avez certainement pas besoin d’un smartphone de jeu pour profiter de la plupart des titres mobiles avec une qualité plus que satisfaisante. Facebook est l’une des rares entreprises à avoir connu un minimum de succès avec ce modèle commercial, mais elle le doit aussi à ses 2,8 milliards d’utilisateurs déjà établis – une ressource qui faisait totalement défaut à Rovio.

LES OISEAUX EN COLÈRE CONTINUENT À FAIRE DES ŒUFS D’OR

La maison de logiciels finlandaise a essayé plusieurs moyens de réduire sa dépendance à l’égard de son poids lourd, la franchise Angry Birds : elle a élargi son catalogue de jeux, elle a essayé de s’étendre à d’autres secteurs (dont l’apprentissage en ligne, pas moins), mais jusqu’à présent, elle n’a guère réussi. Heureusement, Angry Birds continue de donner satisfaction : peut-être ne font-ils plus la une des journaux, mais de nouveaux jeux continuent de sortir et les deux films d’animation ont eu de la chance au box-office.

Lire aussi
Quelle est l'origine du succès des drones dans les loisirs français ?
Partager.

A propos de l'auteur

Créateur du site, passionné par la domotique, le développement Web, Les gadgets Chinois et par plus ou moins tout ce qui existe en fait. Le site a été créé autour de l'impression 3D et de la domotique, mais d'autres briques s'ajoutent eu fil du temps. Car dès que j'ai une nouvelle passion, j'essaye de la faire partager. Vous pouvez aussi découvrir mon blog dédié à la pâtisserie.

Laisser un commentaire