Recherchez et suivez l'évolution des prix sur 140 000 produits

Google va abandonner le suivi plus agressif sur iOS 14

0

Google a déclaré qu’il évitera d’utiliser les systèmes de suivi qui feront apparaître la fenêtre contextuelle de demande d’autorisation sur iOS 14 : le géant de Mountain View préfère donc renoncer au suivi de tous les utilisateurs plutôt que d’afficher le message d’avertissement, ce qui aurait probablement des résultats à peu près similaires de toute façon. Google dit qu’il y a « une poignée » de ses applications qui seront touchées par la mesure, mais ne précise pas lesquelles. La société est également sous surveillance pour un autre fait assez particulier, toujours lié à iOS et à la vie privée : la plupart de ses applications n’affichent toujours pas les étiquettes de confidentialité requises par Apple pour l’App Store.

SUIVI DES

[lireaussi search= »applications »]

SITES TIERSEn attendant

,

il vaut la peine

de mettre un peu d’ordre dans ce dossier.

Avec le développement d’iOS 14, Apple a annoncé l’initiative dite « App Tracking Transparency », ou ATT. En bref, le suivi à des fins publicitaires sur des sites tiers doit devenir volontaire et non plus obligatoire : au début de la fonctionnalité, lors du premier lancement, les applications demanderont la permission d’activer le suivi et l’utilisateur pourra se désengager (on s’attend à ce que presque tout le monde se désengage).

Le long métrage était censé débuter avec iOS 14, mais Apple a ensuite décidé de le reporter de quelques semaines pour donner le temps aux entreprises travaillant dans le secteur de la publicité de s’adapter. Les géants de la publicité sont très inquiets : ils s’attendent à une réduction tangible des recettes publicitaires – essentiellement parce qu’ils ne seront plus en mesure de diffuser des publicités ciblées aussi précisément qu’auparavant. Tant Facebook que Google, dont la principale source de revenus est précisément la publicité, ont déjà averti leurs partenaires et investisseurs de se préparer à l’impact. Apple minimise la valeur de la pomme, tandis que Facebook, en particulier, proteste très fort. La fonction « ADV killer », qui tue les petites entreprises, est le fil conducteur du raisonnement.

SX : l’invite pour le suivi des sites tiers | DX : les labels de confidentialité des applications LA[lireaussi search= »google »]

QUESTION DES LABELS

DE CONFIDENTIALITÉLa

question des labels de confidentialité des applications Google fait en fait débat entre les fans et les experts du secteur. Pour résumer, à partir d’un certain jour (le 8 décembre, pour être précis), Apple a stipulé que toutes les nouvelles applications et mises à jour envoyées à l’App Store devaient également expliquer en détail quelles données les applications collectent et comment elles utilisent ces données (par exemple, certaines données pouvaient être utilisées pour suivre l’utilisateur, d’autres pour relier des comptes, des appareils ou des identités numériques). Les utilisateurs ont commencé à voir ces « tags » à partir du 14 décembre, en conjonction avec le lancement de l’iOS 14.3. Beaucoup ont noté que Google envoyait des mises à jour jusqu’à juste avant la date fatidique, puis s’est pratiquement arrêté.

Il est important de noter, cependant, qu’il n’est pas rare que les mises à jour des applications ralentissent, ou s’arrêtent complètement, pendant la période des fêtes. Et comme certaines applications, telles que Translate et Authenticator, ont mis en place des balises de confidentialité, on peut supposer que la responsabilité en incombe aux équipes en charge de chaque application. Interrogé sur la question, Google a toutefois confirmé que les labels de confidentialité seront mis en œuvre au fur et à mesure des mises à jour – ce qui ne signifie pas qu’il y ait beaucoup de choix, après tout ; les seules alternatives seraient de geler les mises à jour sur iOS ou d’abandonner complètement la plateforme.

Partager.

A propos de l'auteur

Créateur du site, passionné par la domotique, le développement Web, Les gadgets Chinois et par plus ou moins tout ce qui existe en fait. Le site a été créé autour de l'impression 3D et de la domotique, mais d'autres briques s'ajoutent eu fil du temps. Car dès que j'ai une nouvelle passion, j'essaye de la faire partager. Vous pouvez aussi découvrir mon blog dédié à la pâtisserie.

Laisser un commentaire