Test du capteur broadlink A1 – Contrôle pollution de l’air

0
7.3 Awesome

Bon le design on aime ou on aime pas ... perso j'aime beaucoup, j'aime bien le vert (mais pas les verts), le capteur est tout petit et reste très discret. Le point positif est qu'il est reconnu sur jeedom. Si on l'utilise avec l'application broadlink seule et que l'on a pas d'autres appareil de la marque l'intérêt de ce capteur est presque nul. Enfin je pense que le capteur de pollution est plus là pour faire gadget qu'autre chose. Sinon pour le reste il fait le boulot, capteur de luminosité, température

  • Design 8
  • Application 9
  • Hardware 5
  • Prix 7

Toujours dans le cadre de l’installation domotique de la maison, je voulais réunir en un seul élément plusieurs capteurs (qualité d’air, température, humidité mais aussi de lumière). Face à cette problématique j’avais plusieurs solution. La première que j’ai envisagée a été de monter ma propre centrale en me basant sur l’ESP. C’est une solution relativement facile à mettre en œuvre et surtout très peu onéreuse. Sauf que entre temps j’ai découvert la gamme de produit broadlink et notamment leur capteur A1, qui en plus des spécifications que je demandaient propose en plus un contrôle de l’intensité sonore (pas inutile pour faire baisser le volume automatiquement de la télévision par exemple à une certaine heure de la journée). Le design était là aussi assez plaisant, le vert s’alliant particulièrement à l’ambiance de mon salon (plus facile à faire passer à ma femme, qu’une carte de prototypage avec un ESP branché à l’arrache à l’arrache dessus).
Je l’ai commandé sur gearbest au prix de 34 euros environ. Il est un peu moins cher en ce moment.

Déballage

bty

Pour le packaging il est plutôt de qualité, quant au capteur lui même le plastique fait peut-être un peu cheap mais l’assemblage est de qualité. La taille du capteur est plus petite que ce à quoi je m’attendais (je n’avais pas regardé les spécification de taille avant de l’acheter…), c’est donc plutôt un bon point car il sait se faire très discret.

Installation

L’installation se fait plutôt facilement. Il faut au préalable télécharger l’application broadlink, on branche le petit capteur A1 au port micro usb du haut présent à l’arrière (au passage je ne sais pas à quoi servent les deux autres ports…). On lance l’application, on appuie sur « reset » du capteur et là on fait ajouter un nouvel équipement sur l’application. Il va être rapidement détecté, on rentre nos paramètres wifi et c’est terminé.
A ce moment on peut connaître la température, l’humidité etc … et s’en servir pour communiquer avec les autres équipement de la marque déjà enregistrés sur l’application. Par exemple lancer la climatisation avec le RM mini 3 (en infrarouge) si la température est supérieur à X°C… Mais pour cela il faut évidement avoir acheté d’autres équipement de la marque Broadlink. Heureusement on peut utiliser le capteur sur jeedom et c’est là que ça devient intéressant.

Screenshot_20170920-202520

Screenshot_20170920-203020

Jeedom

Broadlink a un plugin de disponible sur jeedom. Pour ajouter un équipement c’est très simple. Il faut au préalable l’installer via l’application pour qu’une adresse ip lui soit attribué. Une fois que c’est fait il faut récupérer cette adresse ip. Via votre interface freebox, ou une application tierces, en principe vous avez l’habitude. Ensuite on se rend sur Jeedom / plugins on clique sur le « plus » vert, on lui donne un nom, et on lui donne l’ip que l’on a récupéré précédemment.

broadlink-a1-jeedom

On peut ensuite se servir des commandes pour faire des scénarios. J’expliquerai tout ça dans un futur article.

Broadlink A1 à 33€ sur Gearbest

Partager.

Laisser un commentaire