Chromebook haut de gamme = Pixelbook

0

On va rester dans la news google (oui c’est à la mode en ce moment avec la Google Hardware Event 2017) et on va maintenant parler de la nouvelle gamme premium de portable Chromebook. A savoir Le PixelBook, qui était connu auparavant sous le nom de Chromebook Pixel. Présentation du petit lvl-up du chromebook.

Pour le prix il faudra compter 999$ si l’on veut s’acquérir le nouveau portable de Google. Enfin là on parle de l’entrée de gamme. Pour ce prix vous aurez droit à un i5 et 8Go de RAM. Le plus haut de gamme sera quant à lui doté d’un processeur i7 et de 16 Go de RAM. Mais bon pour un portable qui ne sert généralement qu’à la consultation et peu pour la production (sauf peut être pour le graphisme on le verra plus loin) un i5 et 8Go de ram c’est déjà vraiment plus que suffisant. le Pixelbook aura aussi un écran tactile, et maintenant que les applications Android fonctionnent sur Chromebooks, il y aura beaucoup à faire avec (et pas que des jeux).

Le Pixelbook a une épaisseur de 10mm et ne pèse que 1kg. L’écran est un Quad HD (2 460 x 1 440) et le clavier est quant à rétroéclairé. La batterie est prévue pour 10 heures d’utilisation, et elle supporte une charge rapide via son port USB-C – (15 minutes de charge vous donnent deux heures d’utilisations).

Google introduit une fonctionnalité appelée « Instant Tethering » : S’il n’ y a pas de Wi-Fi et que vous possédez un téléphone Pixel Google, il se connectera automatiquement au téléphone pour avoir accès à internet. Aucune précisions n’a été faite sur le fait si d’autres téléphones android ou IOS pourraient aussi bénéficier de cette technologies.

Google a aussi annoncé que le Pixelbook sera le premier Chromebook avec l’assistant Google intégré. L’appareil peut répondre à des commandes vocales telles que des demandes de lecture de vidéos YouTube spécifiques ou des recherches Google. Vous pouvez également interagir avec l’assistant en tapant, et vous pouvez obtenir un accès instantané via la nouvelle touche dédiée sur le clavier (au même endroit que la touche Windows sur les PC). Le fonctionnement est vraiment semblable à ce que propose Cortana avec Windows 10.

Puis il y a le stylet, le stylet PixelBook Pen. Le Pixelbook inclut un stylo numérique (stylet) dans la boîte, vous permettant de dessiner ou d’écrire directement sur l’écran tactile. Il fonctionne également avec Google Assistant, vous permettant de marquer des choses comme des photos ou des formules pour obtenir des informations instantanées à leur sujet. Google a travaillé avec Wacom pour créer le stylo, c’est là un gage de qualité. Le stylet répond avec seulement 10 ms de latence, 60 degrés de « conscience angulaire », et 2.000 niveaux de sensibilité de pression.

Pour faciliter le dessin, la charnière de l’ordinateur portable peut se rabattre à 360 degrés, et donc de vous servir du clavier un peu comme un chevalet (support).

Ce n’est pas franchement une nouveauté que de proposer un écran qui se rabatte à 360 degrés. Et le Pixelbook ne peut même pas se vanter d’être le premier Chromebook à le faire car le Samsung Chromebook Plus l’a déjà devancé sur ce point.

Par contre le Pixelbook pourra se vanter, d’avoir pu implémenter Snapchat à l’OS. Il travaille avec Snap pour que le Pixelbook supporte Snapchat. Il n’ a pas été précisé si l’application serait également compatible avec d’autres Chromebooks.

La capacité de stockage est le 128 Go pour le plus petit modèle à 999$, mais pour 200$ de plus on peut passer à 256 Go (Core i5,1 199 $) ou 512 Go (Core i7,1 649 $). Le stylet Pixelbook est en option à 99 $.

Compte tenu du prix, des spécifications et du stylet, il semble que Google positionne le Pixelbook comme un concurrent direct de l’iPad Pro d’Apple et du Surface Pro de Microsoft – un appareil de qualité supérieure destiné aux professionnels de la création qui exigent beaucoup de leur ordinateur principal, (bien que j’ai du mal à me faire à l’idée qu’un tel PC puisse être un ordinateur principal). Compte tenu des spécifications techniques proposées, il en a vraiment sous le capot, reste toujours la question de Chrome OS et sa dépendance à une connexion internet.

Partager.

A propos de l'auteur

Créateur du site, passionné par la domotique, le développement Web, Les gadgets Chinois et par plus ou moins tout ce qui existe en fait. Le site a été créé autour de l'impression 3D et la domotique, mais d'autres briques s'ajoutent eu fil du temps. Car dès que j'ai une passion, j'essaye de la faire partager.

Laisser un commentaire