Recherchez et suivez l'évolution des prix sur 140 000 produits

Google et Amazon : des millions de dollars d’amendes en France pour la publicité des cookies

0

Google et Amazon ont été condamnés à des amendes de 100 et 35 millions d’euros respectivement en France pour avoir installé des cookies de suivi sur les appareils des utilisateurs sans leur consentement explicite, une condition requise par la loi nationale sur la protection des données pour les cookies qui ne sont pas essentiels à la fourniture du service.

Les violations ont été détectées par la CNIL, l’autorité de protection des données, sur google.fr et amazon.fr entre décembre 2019 et mai 2020. L’autorité avait déjà infligé une amende de 50 millions d’euros à Google l’année dernière.

La CNIL a constaté trois violations concernant Google et deux pour Amazon. L’autorité a également noté que la divulgation de Google n’expliquait pas suffisamment au visiteur comment les cookies publicitaires déjà installés sur le système étaient traités, tandis que la divulgation d’Amazon était trop générale et ne précisait pas explicitement quand les cookies installés étaient destinés à des fins de suivi. En outre, la désactivation des annonces personnalisées de Google, qui sont accessibles par la politique de confidentialité elle-même, n’a fonctionné que partiellement : un cookie était toujours installé et continuait à traiter les données.

Selon la CNIL, le taux de réussite de Google est proportionnellement beaucoup plus élevé que celui d’Amazon parce que le moteur de recherche est fondamentalement omniprésent – il domine l’industrie de la recherche en ligne en France (ce n’est pas que ce soit une exception, bien sûr) et ces violations concernent près de 50 millions de personnes rien qu’en France.

La CNIL a constaté que Google a corrigé son domaine français en septembre, mais les informations sur l’installation de nouveaux cookies ne sont toujours pas satisfaisantes : le message n’explique pas à quoi ils servent et ne précise pas que l’utilisateur peut le refuser, au cas où cela ne serait pas indispensable. Google dispose de trois mois pour corriger la notification : chaque jour de dépassement entraînera une nouvelle amende de 100 000 euros. L’Amazonie est dans la même situation.

Partager.

A propos de l'auteur

Créateur du site, passionné par la domotique, le développement Web, Les gadgets Chinois et par plus ou moins tout ce qui existe en fait. Le site a été créé autour de l'impression 3D et de la domotique, mais d'autres briques s'ajoutent eu fil du temps. Car dès que j'ai une nouvelle passion, j'essaye de la faire partager. Vous pouvez aussi découvrir mon blog dédié à la pâtisserie.

Laisser un commentaire