Faut-il espionner le téléphone de son enfant ?

0

Chacun y met du sien et les raisons fusent de toutes parts. Certains y collent une étiquette d’amour parental pendant que d’autres y trouvent de la satisfaction morale. En bref, beaucoup s’en arrogent le droit. Quoiqu’il en soit, la question persiste. Faut-il réellement espionner le téléphone de son enfant ? Cet article vous édifiera sur la question. Bonne lecture !

En quoi consiste l’espionnage du téléphone d’un enfant ?

Tout comme à son sens général et commun, l’espionnage du Smartphone d’une personne est effectif lorsque ledit Smartphone est surveillé par quelque moyen informatique qui soit. Et ce, à l’insu du propriétaire du Smartphone cible. Il en est de même pour un enfant dont les parents font la surveillance de téléphone sans l’en aviser.

Du moment où le téléphone de l’enfant est saisi par les parents dans le but d’y installer des logiciels espions, cet enfant est espionné. On peut en venir à se demander pourquoi certains parents espionnent leurs enfants. A cette interrogation, les raisons des parents qui s’adonnent à cette pratiquent convergent dans le même sens, puisque ces parents n’y voient pas d’inconvénients. Ils y voient plutôt une aide ou de l’amour parental.

Une manière de protéger l’enfant ?

C’est ce que beaucoup de parents croient. Ils sont persuadés qu’installer des logiciels espions pour faire la surveillance d’un téléphone appartenant à leurs filles et fils constitue un excellent moyen de protection de la vie de ces derniers. Et, puisqu’ils estiment parfois même ne pas avoir besoin de leur consentement avant de leur assurer sécurité et protection, beaucoup de parents surveillent leurs enfants sans qu’ils ne le sachent. Mais, figurez-vous que lorsque l’enfant parvient à le découvrir, il se sent trahi.

Il y en a cependant, parmi les parents, certains qui osent en informer leurs enfants avant de s’y lancer. C’est le cas par exemple d’une petite fille (11 ans) qui, dans un pays développé, quitte chaque jour sa maison et traverse toute seule la ville pour se rendre à l’école. Ses parents ont jugé opportun et même nécessaire avec le consentement positif de la fille de doter son portable d’un logiciel espion susceptible de leur indiquer ses positions quotidiennes quand elle quitte la maison ou l’école. Dans de pareils cas, la mesure de sécurité est prouvée et peut tolérer le recours à ‘’l’espionnage’’.

Quand la loi s’y oppose

Nul n’est au-dessus de la loi et nul n’est censé l’ignorer. Mais, que dit la loi ? Bonne question ! Installer des dispositifs d’espionnage dans un téléphone appartenant à autrui sans au préalable recevoir un avis favorable de cette personne est considéré comme une infraction aux yeux de la loi.

Cela pourrait être comparé à une violation de la vie privée de la personne même si ce dernier est un enfant. En France, le Code pénal juge cet acte d’illégal et d’illicite et lui inflige d’ailleurs des années de prison de même que certaines amendes.

Qu’il vous souvienne également que la Convention internationale des droits de l’enfant reconnaît à tous les enfants, le droit à la vie privée. Faire surveiller un téléphone est contraire à la loi, et il serait bien que les parents qui y tiennent essayent plutôt la méthode de la négociation. Il s’agira de faire comprendre à l’enfant combien il est important que ses parents le surveillent quelques fois. Mais s’il persiste à être réticent, la loi voudrait que l’on ne le force pas au risque de brimer sa liberté.

En un mot, ce qu’il faut faire, c’est de se conformer à la loi et aux réels besoins de votre enfant pour ne pas briser la confiance. Tout ceci passe par une bonne communication entre les parents et l’enfant.

Partager.

A propos de l'auteur

Créateur du site, passionné par la domotique, le développement Web, Les gadgets Chinois et par plus ou moins tout ce qui existe en fait. Le site a été créé autour de l'impression 3D et la domotique, mais d'autres briques s'ajoutent eu fil du temps. Car dès que j'ai une passion, j'essaye de la faire partager.

Laisser un commentaire