Recherchez et suivez l'évolution des prix sur 140 000 produits

Cyberpunk 2077, selon DF les versions Stadia et Xbox X-Series sont comparables

0

Comme nous l’avons largement rapporté et constaté au cours de ce premier mois de disponibilité, la sortie de Cyberpunk 2077 n’a pas eu le même effet WOW sur toutes les plateformes. complices des nombreux bugs et des performances à la limite de la décence sur les consoles de l’ancienne génération. Parmi toutes les plateformes sur lesquelles le jeu a été mis à disposition, il s’est immédiatement distingué positivement la version Stadia qui, grâce à une promotion qui a permis l’achat du pack + jeu Premiere Edition pour seulement 59,99 euros, a permis de redonner vie à un service qui peinait à décoller.

Le Cyberpunk 2077 fonctionne bien dans les stades, mais à quel point ? La réponse est venue récemment grâce à l’analyse effectuée par Digital Foundry. Mais avant d’approfondir l’analyse, il convient de mentionner les conditions d’essai, curieuses et en même temps révélatrices de la polyvalence d’un service comme Stadia, largement utilisé en mobilité lorsque les conditions de la connexion le permettent. L’auteur de l’article, Richard Leadbetter, voulait comparer la version Stadia avec la version Xbox Series X, mais étant donné les restrictions COVID en cours et les conditions moins qu’idéales de sa connexion internet à domicile, il a décidé d’utiliser un point d’accès WiFi public pour la connexion, obtenant ainsi une solide bande passante de 200mbps en téléchargement. Le tout a été amélioré grâce à l’utilisation de l’extension Chrome, Stadia Enhanced, grâce à laquelle il a pu mesurer un ping de 14ms et mieux suivre les statistiques de la bande passante. Dernier détail, la version Stadia a été testée dans la voiture avec un système d’acquisition portable.

Malgré un environnement de test non idéal et une durée de 132 minutes, seules 140 images ont été perdues et la consommation moyenne était d’environ 8,28 Go par heure en utilisant le système de compression VP9 avec un réglage « optimal ». Voici la vidéo, puis les conclusions.

Comme l’a déclaré Digital Foundry, la comparaison des deux portages est encore un pari à l’heure actuelle, et ce pour plusieurs raisons. En fait, bien que les consoles de nouvelle génération soient un environnement idéal pour faire tourner le Cyberpunk, l’optimisation du titre a été faite en pensant à l’ancienne génération et il y a donc de nombreux compromis visuels. Le résultat pourrait donc changer avec les prochains patchs, grâce auxquels l’optimisation sur la série X et la Playstation 5 devrait s’améliorer sensiblement. Il y a aussi le fait que la version Stadia a été soutenue par QLOC, la même équipe polonaise qui s’occupait auparavant de Dark Souls Remastered, Hellblade on Switch et des versions PC de Mortal Kombat 11 et Injustice 2.

Sur la base de ces considérations, Digital Foundry estime que les versions Stadia et xbox Series X sont très similaires, avec des atouts différents selon la plate-forme. Les deux offrent le choix graphique entre la qualité et la performance, la première visant 60 fps en lésinant légèrement sur les détails, et la seconde améliorant la seconde en visant 30 fps stables.

Le premier fait est qu’en mode Qualité la résolution est dynamique et que sur Stadia (1440p-1584p) apparaît légèrement inférieure à la Série X (1620p-1800p). Même en mode Performance, la fenêtre de résolution dynamique récompense la série X (1080p-1620p) par rapport à Stadia (810p-972p).

Ce qui change considérablement selon les scénarios, c’est le détail, dans certains d’entre eux, c’est en fait la version Stadia qui l’emporte haut la main. En termes de résolution des ombres, il s’agit d’un dessin, la série X montrant généralement une qualité supérieure, bien que les ombres plus éloignées paraissent plus définies sur les stades. Les stades présentent aussi souvent une meilleure résolution des textures, peut-être en raison d’un cache de textures plus important. La série X gagne à nouveau sur l’éclairage volumétrique, qui sur les stades provoque souvent des artefacts de voxels clairement visibles.

Enfin, nous avons la performance fps qui donne à la série X un léger avantage. Mais c’est vraiment petit et cela change en fonction de la configuration graphique. Par exemple, à 30 images par seconde, les deux versions sont stables même si la série X offre un cadencement constant de 33 ms, ce qui fait qu’en général, une plateforme de jeu dans le nuage a peu de chances de correspondre.

Quant à la latence, un autre point qui tend à pénaliser l’expérience du nuage dans les stades, est plus évident à 30 images/seconde, s’améliorant nettement avec le réglage des performances graphiques.

En conclusion, le Cyberpunk fonctionne très bien dans les stades et les premières impressions sont confirmées dans ce test. Bien que l’expérience du nuage indique que certains compromis ont été faits sur la résolution, le travail effectué avec le portage à partir de la base de code et son optimisation pour Stadia a porté ses fruits et cela est également visible lorsque l’on compare Cyberpunk 2077 à d’autres titres disponibles sur la plateforme de Google.

Il faut également évaluer un discours d’accessibilité au titre, car les consoles de la prochaine génération sont encore difficiles à trouver alors que pour avoir une expérience de jeu du plus haut niveau sur PC il faut avoir accès à des configurations et des cartes de dernière génération. À ce propos, êtes-vous sûr de tout savoir sur le DLSS et le ray tracing ? Nous en avons parlé dans notre rapport spécial.

Partager.

A propos de l'auteur

Créateur du site, passionné par la domotique, le développement Web, Les gadgets Chinois et par plus ou moins tout ce qui existe en fait. Le site a été créé autour de l'impression 3D et de la domotique, mais d'autres briques s'ajoutent eu fil du temps. Car dès que j'ai une nouvelle passion, j'essaye de la faire partager. Vous pouvez aussi découvrir mon blog dédié à la pâtisserie.

Laisser un commentaire