Recherchez et suivez l'évolution des prix sur 140 000 produits

Apple donne le bon exemple : même ses applications seront dotées d’un label de confidentialité

0

Apple ne fera aucune distinction : les nouveaux labels de confidentialité seront obligatoires pour toute application compatible avec ses plateformes, qu’il s’agisse d’une application tierce ou d’une application développée par Apple elle-même, qu’elle soit présente dans l’App Store ou distribuée en dehors de celui-ci. Cette clarification intervient peu après l’intervention de WhatsApp qui a critiqué le choix du domicile de Cupertino, en soulignant que l’application concurrente, iMessage, ne serait pas tenue de les respecter puisqu’elle est pré-installée sur l’iPhone et ne doit pas être téléchargée depuis l’App Store

Pour les applications non présentes sur l’App Store, telles que iMessagge, Apple indiquera explicitement toutes les informations relatives à la confidentialité sur son site web officiel. Cette clarification semble donc être une réponse indirecte aux allégations de WhatsApp selon lesquelles il existe un traitement discriminatoire entre les applications de tiers et celles d’Apple. Si tous les développeurs publient des labels de confidentialité, il sera plus facile pour l’utilisateur final de connaître les informations personnelles auxquelles les applications accèdent et de faire des comparaisons directes entre les applications.

Veuillez noter que les étiquettes permettront à l’utilisateur final de connaître, grâce à l’onglet de l’application (ou au site web d’Apple tel que iMessage), le type de données que l’application collecte, si ces données peuvent être retracées jusqu’à l’utilisateur et si elles sont utilisées à des fins de suivi. Les étiquettes indiqueront également si les informations collectées par l’application sont partagées avec des tiers. Les nouvelles règles s’appliquent aux mises à jour des applications existantes et aux nouvelles applications qui ont été soumises au processus d’approbation de l’App Store après le 8 décembre

Lire aussi
Pourquoi Apple a-t-elle supprimé Parler et non Telegram ? La demande (étrange) des États-Unis

Apple démontre qu’elle est particulièrement soucieuse de la protection de la vie privée de ses clients pour s’assurer qu’elle modifiera également – à partir du début de 2021 – le fonctionnement des applications qui suivent les activités en ligne des utilisateurs en leur demandant leur consentement explicite. Sur ce point, Apple vient de préciser que l’application des nouvelles règles sera très stricte et que les infractions pourront être sanctionnées en supprimant l’application du Store

Partager.

A propos de l'auteur

Créateur du site, passionné par la domotique, le développement Web, Les gadgets Chinois et par plus ou moins tout ce qui existe en fait. Le site a été créé autour de l'impression 3D et de la domotique, mais d'autres briques s'ajoutent eu fil du temps. Car dès que j'ai une nouvelle passion, j'essaye de la faire partager. Vous pouvez aussi découvrir mon blog dédié à la pâtisserie.

Laisser un commentaire