Recherchez et suivez l'évolution des prix sur 140 000 produits

Le palet de hockey devient intelligent dans la LNH : il collectera des données et des statistiques

0

L’expérimentation dure depuis près de huit ans, et le moment est venu de conclure sur le net : les « palets » technologiques sont sur le point de devenir la norme dans la première ligue de hockey du monde. La 104e saison de la LNH marque en fait un tournant décisif avec l’introduction d’un palet technique.

L’apparence reste la même : pesant 170 grammes, avec un diamètre de 7,62 cm et une épaisseur de 2,54 cm. Les joueurs professionnels ont déjà dit qu’ils ne remarquaient pas la différence dans le jeu. Mais les différences se situent toutes sous le caoutchouc, là où se trouvent la batterie, les puces et les capteurs (chaque disque coûte environ 40 dollars).

L’objectif est de collecter des données utiles pour les équipes et les joueurs, mais aussi pour les téléspectateurs et les spectateurs en direct (lorsqu’ils seront autorisés à retourner dans les tribunes), en fournissant des données et des statistiques en temps réel. Il va sans dire que cette innovation ouvrira également de nouveaux scénarios pour les bookmakers dans le domaine des paris en direct.

Toutefois, dans un premier temps, seule une petite partie des données collectées sera communiquée aux diffuseurs : la majorité des paramètres seront entre les mains des équipes et de la ligue.

Ce qui est enregistré par le « palet » sera également intégré par les mesures des capteurs installés dans les épaulettes des joueurs. Comme l’a expliqué le directeur des médias numériques de la LNH, Stephen McArdle, chaque seconde, les capteurs enverront environ 60 informations au palet, et au moins 10 pour chaque joueur. Avant le match, les équipes congèleront, comme toujours, les palets pour limiter les rebonds : si la peinture spéciale du revêtement extérieur en caoutchouc devient violette, le palet est utilisable, mais s’il devient gris, la température est encore trop élevée.

Lire aussi
Comment sécuriser son réseau d'entreprise ?

Ce n’est cependant pas la première fois que le hockey tente de modifier le palet : à la fin des années 90, sous l’impulsion de Fox Sports, on a vu apparaître des « palets » lumineux, plus proches de la science-fiction, mais nettement moins technologiques que les actuels. L’effet créé, et que vous pouvez apprécier dans la vidéo ci-dessous, était certainement suggestif, mais les athlètes le considéraient comme distrayant, et même le public ne l’aimait pas. Nous sommes donc revenus au disque en caoutchouc classique, sans ces LED RGB que nous associons maintenant aux ordinateurs et aux accessoires de jeu.

Cette nouvelle version avec puces et capteurs a, quant à elle, été testée pour la première fois dans des compétitions officielles en 2016, à l’occasion de la Coupe du monde de hockey, puis testée par échantillonnage lors de certains événements pendant la saison de compétition.

Qui sait si dans le football, en plus de la technologie de la ligne de but qui a été introduite en Serie A depuis la saison 2015-16, on verra un jour des ballons hi-tech : en attendant, la technologie remplit les tribunes depuis la finale de la dernière édition de la Coppa Italia avec des chorégraphies virtuelles qui contribuent à atténuer l’éblouissement des stades vides, et il en sera ainsi pour la Supercup française demain soir, qui verra la Juventus et Naples s’affronter : pardon, la Supercup PS5.

Partager.

A propos de l'auteur

Créateur du site, passionné par la domotique, le développement Web, Les gadgets Chinois et par plus ou moins tout ce qui existe en fait. Le site a été créé autour de l'impression 3D et de la domotique, mais d'autres briques s'ajoutent eu fil du temps. Car dès que j'ai une nouvelle passion, j'essaye de la faire partager. Vous pouvez aussi découvrir mon blog dédié à la pâtisserie.

Laisser un commentaire