Recherchez et suivez l'évolution des prix sur 140 000 produits

Les données sur le vaccin Covid-19 manipulées par des pirates informatiques, confirme l’EMA

0

Une nouvelle pièce est ajoutée à l’histoire de l’exposition des données confidentielles relatives aux vaccins contre l’infection Sars-Cov-2. Les données ont été stockées dans les serveurs de l’EMA (l’Agence européenne des médicaments) qui, après avoir confirmé qu’elle avait été victime de la cyberattaque en décembre dernier, a poursuivi son enquête : la dernière mise à jour publiée le 15 janvier confirme un détail qui semble dessiner les contours d’un projet criminel beaucoup plus articulé

DONNÉES MANIPULÉES

Les documents auxquels les pirates ont accédé illégalement comprenaient des courriels internes/confidentiels datant de novembre et liés au processus d’approbation du vaccin Covid-19 : certaines de ces communications par courriel ont été manipulées par les attaquants avant leur publication afin de saper la confiance dans les vaccins, indique la note de l’EMA.

L’Agence ne précise pas quel type d’informations a été manipulé, mais le scénario est assez clair : les pirates s’emparent de documents et de courriels confidentiels, les modifient et les remettent en circulation pour soutenir la fausse théorie selon laquelle les vaccins sont nocifs et donc à éviter. Pensez, par exemple, aux effets sur l’opinion publique créés par la diffusion de fausses données sur la qualité et l’efficacité des vaccins.

Les auteurs de l’attaque n’ont pas encore été identifiés, mais il faut dire qu’il existe de nombreux groupes no-vax qui pourraient être intéressés par la réalisation d’une telle opération

LA DOCUMENTATION TROUVÉE SUR LA TOILE NOIRE ET LES DOUTES

Ce dont nous parlons est étayé par une découverte faite quelques jours avant la dernière mise à jour de l’EMA : la société française de sécurité informatique Yarix a déclaré le 11 janvier avoir retrouvé la trace des données volées par les pirates : 33 mégaoctets de données, 5 dossiers et 50 fichiers d’informations classifiées sur l’autorisation et le processus commercial du vaccin Pfizer-BioNTech (BNT162b2), celui qui est actuellement administré en France. Il ne s’écoule pas beaucoup de temps avant la publication (même en France) d’articles avec des titres comme celui-ci du courrier électronique trouvé sur la toile noire ; on découvre qu’en novembre sont apparus des problèmes dans la qualité du vaccin Pfizer : « intégrité de l’ARNm inférieure aux doses utilisées dans les essais

EMA : SÉCURITÉ, EFFICACITÉ ET QUALITÉ

Les problèmes de qualité du vaccin Pfizer qui sont apparus dans la documentation diffusée par les pirates informatiques étaient-ils réels ou résultaient-ils de la manipulation des pirates informatiques ? Ce dernier doute existe, et il appartient aux autorités de le dissiper. Les enquêtes menées par Yarix ont fait place aux enquêtes de la police postale française, mais en attendant l’EMA donne un message très clair, qu’il est important de réitérer étant donné l’état d’urgence sanitaire actuel

en raison du taux élevé d’infection, il est urgent de rendre les vaccins disponibles dans l’Union européenne. Malgré cette urgence, il y a toujours eu un consensus unanime dans l’UE pour ne pas compromettre les normes de qualité élevées et pour fonder toute recommandation sur la sécurité, la qualité et l’efficacité des vaccins sur des preuves scientifiques solides

On ne peut pas dire que l’EMA a menti, si l’on remonte avec sa mémoire au mois de décembre, lorsque le vaccin de Pfizer avait déjà été approuvé au Royaume-Uni et en Amérique, alors qu’en Europe, des pressions étaient exercées sur l’EMA pour qu’elle accélère le processus d’approbation. L’Autorité a pris le temps nécessaire pour analyser les données, au prix d’arriver plus tard que les autres agences. En l’état actuel des choses, l’EMA a approuvé deux vaccins (celui de Pfizer-BionTech et celui de Moderna) et l’a fait, de toute évidence, sur la base de preuves scientifiques solides.

Lire aussi
Télégramme : répression des chaînes et groupes violents aux États-Unis
Partager.

A propos de l'auteur

Créateur du site, passionné par la domotique, le développement Web, Les gadgets Chinois et par plus ou moins tout ce qui existe en fait. Le site a été créé autour de l'impression 3D et de la domotique, mais d'autres briques s'ajoutent eu fil du temps. Car dès que j'ai une nouvelle passion, j'essaye de la faire partager. Vous pouvez aussi découvrir mon blog dédié à la pâtisserie.

Laisser un commentaire