Recherchez et suivez l'évolution des prix sur 140 000 produits

Le Starlink de SpaceX progresse en Europe

0

Le projet de SpaceX visant à fournir une connectivité Internet par le biais d’une constellation de satellites franchit des étapes importantes sur le Vieux Continent. Au Royaume-Uni, l’Ofcom a approuvé Starlink et, en Allemagne, la Grèce et la France sont des signes encourageants en vue des futurs débuts. Au Royaume-Uni, les premiers tests publics ont commencé, le système est encore en phase bêta, mais dès les premiers résultats, il est déjà capable d’offrir des vitesses de téléchargement d’environ 85 Mbps*.

L’approbation du régulateur date de novembre de l’année dernière et Starlink a commencé à expédier des kits de test (ICI quelques commentaires sur le fonctionnement du kit sur le marché américain) à la mi-décembre. Le kit – composé d’une antenne parabolique et d’un routeur – est proposé au prix de 439 £ (environ 490 €) et s’accompagne d’un forfait mensuel de 84 £ (un peu plus de 90 €). Ce sont des coûts et une qualité de service qui semblent justifiés par rapport au scénario d’utilisation : l’avantage d’un réseau satellitaire dédié à l’Internet est la possibilité d’atteindre des zones qui seraient autrement coupées de la couverture ou qui ne pourraient compter que sur des connexions à bas débit. Au Royaume-Uni, le service de Starlink entre en concurrence directe avec celui de OneWeb.

Les détails de l’arrivée dans d’autres pays européens sont plus flous : pour l’instant, il n’y a pas de nouvelles des tests publics comme ceux effectués au Royaume-Uni : Starlink a été approuvé par les autorités compétentes en Grèce et en Allemagne, en France, SpaceX a obtenu le feu vert pour construire trois infrastructures au sol (à Gravelines, Villenave-d’Ornon et Belin-Béliet). En élargissant la sphère d’observation au-delà des frontières du continent européen, il faut noter que les autorités australiennes ont également donné leur feu vert, jetant ainsi les bases du début du service.

Lire aussi
L'atout revient sur Twitter avec un message de réconciliation mais la tempête sociale continue

Un satellite en bois dans l’espace en 2023 : il y a une bonne raison de le lancer 25

Article

29 déc Starlink, 886 millions de dollars de la FCC pour amener le haut débit dans les zones rurales 7

Économie et marché

08 déc

Pour le dire autrement, après ses débuts aux États-Unis, la société aérospatiale d’Elon Musk pousse l’accélérateur à fond pour amener Starlink en Europe. Il n’est donc pas surprenant que l’Union européenne elle-même se soit déplacée en première personne à la recherche d’une alternative locale. Cependant, le projet est toujours en haute mer : pour l’instant, une étude préliminaire a été approuvée en vue d’une phase exécutive qui pourrait commencer d’ici la fin de l’année.

*est la valeur moyenne de téléchargement déclarée par un utilisateur qui participe aux tests. Elle doit être considérée comme une simple indication de la performance maximale réalisable.

Partager.

A propos de l'auteur

Créateur du site, passionné par la domotique, le développement Web, Les gadgets Chinois et par plus ou moins tout ce qui existe en fait. Le site a été créé autour de l'impression 3D et de la domotique, mais d'autres briques s'ajoutent eu fil du temps. Car dès que j'ai une nouvelle passion, j'essaye de la faire partager. Vous pouvez aussi découvrir mon blog dédié à la pâtisserie.

Laisser un commentaire