Recherchez et suivez l'évolution des prix sur 140 000 produits

La taxe sur le web fait un pas en avant en France : les consultations sont terminées

0

L’administration fiscale a confirmé qu’elle avait clôturé la consultation publique sur la mesure d’application de la nouvelle taxe sur les services numériques (DSI) introduite par le projet de loi de finances 2019.

La DSI n’est pas encore opérationnelle et l’administration fiscale a demandé l’avis des parties privées sur les principaux éléments qui composent la mesure, dont les grandes lignes ont été partagées ces dernières semaines précisément pour pouvoir l’analyser et donner des avis éclairés sur la question. La série de consultations s’est terminée par plus de 40 contributions de professionnels, d’associations professionnelles et d’opérateurs, qui ont pu s’exprimer sur la mesure et aider les recettes à trouver les questions ou aspects critiques à corriger dans le projet final du texte.

Pour ceux qui ne savent pas en quoi consiste la DSI, nous rappelons qu’il s’agit d’une taxe (web tax) qui devrait entrer en vigueur en 2021 (par rapport aux services fournis en 2020) qui pèsera pour 3% des revenus générés par les services numériques des grandes entreprises (c’est-à-dire le même type de mesure que les États-Unis ne veulent pas voir appliquée à leurs géants technologiques), c’est-à-dire celles qui génèrent au moins 750 millions d’euros de revenus globaux, dont au moins 5,5 millions en France.

Le projet examiné lors de la consultation publique a défini certains éléments clés tels que la manière de déterminer la base d’imposition du nouvel impôt, les recettes exclues du décompte, les critères selon lesquels les entreprises sont liées au territoire, les éventuelles obligations comptables, le mode de paiement et bien plus encore.

L’Agence des revenus a également partagé certaines données concernant la composition des contributions reçues, en soulignant que plus de la moitié provenait du monde des professionnels et des entreprises professionnelles opérant au niveau international, environ un tiers des associations professionnelles et d’autres secteurs touchés par l’application de la taxe. Toutes les suggestions seront mises à la disposition du public pour consultation – sauf celles pour lesquelles il a été demandé autrement – sur le site institutionnel de l’Agence des revenus.

Partager.

A propos de l'auteur

Créateur du site, passionné par la domotique, le développement Web, Les gadgets Chinois et par plus ou moins tout ce qui existe en fait. Le site a été créé autour de l'impression 3D et de la domotique, mais d'autres briques s'ajoutent eu fil du temps. Car dès que j'ai une nouvelle passion, j'essaye de la faire partager. Vous pouvez aussi découvrir mon blog dédié à la pâtisserie.

Laisser un commentaire