Recherchez et suivez l'évolution des prix sur 140 000 produits

Déchets électroniques : encore beaucoup de déchets électroniques en Italie et peu de sensibilisation au problème

0

la France produit beaucoup de déchets électroniques (e-déchets), mais les citoyens ne sont pas tous conscients de la gravité du problème. C’est l’essentiel du récent rapport de ClearItWaste, qui dresse la liste des 39 pays européens qui produisent la plus grande quantité de déchets électroniques et qui ne manque pas de données spécifiques concernant le marché français.

En 2019, 53,6 millions de tonnes de déchets provenant d’appareils électroniques mis au rebut et non recyclés ont été produites dans le monde. Parmi les pays européens, la France se classe au 13e rang en termes de quantité de déchets électroniques produits : en moyenne, une famille française produit 42 kilogrammes par an. Multiplié par les 26 millions de foyers français, le résultat est l’équivalent de 65 sous-marins de classe Ohio, selon la recherche, soit environ 1 090 000 000 de kilogrammes

En Europe, il y a ceux qui font moins bien que la France : le record du plus grand nombre de déchets électroniques produits par ménage appartient à la Norvège (57 kg), suivie du Royaume-Uni (55 kg) – qui a récemment pointé l’index avec les géants de la technologie les considérant coupables de ne pas faciliter les activités de réparation et de recyclage – et de l’Irlande (52,4 kg)

Mais en plus des données sur la quantité de déchets produits, il y a une autre préoccupation, à savoir la perception d’un problème qui deviendra de plus en plus pertinent à l’avenir

En restant sur le marché français, les études le montrent

Même si plus d’un français sur trois affirme faire sa part pour éviter l’accumulation d’une grande masse de déchets électroniques, il est clair que nous devons travailler – même avec des campagnes de sensibilisation – sur ceux qui ne comprennent pas quels sont les risques d’une mauvaise gestion des déchets électroniques. Il convient de rappeler que les appareils électroniques contiennent des substances nocives pour l’environnement, et que le non-recyclage des déchets électroniques est un obstacle à la mise en place d’une économie circulaire grâce à laquelle les matières premières (y compris les métaux rares) utilisées pour produire des appareils électroniques sont recyclées

Lire aussi
Ce post contient de fausses informations sur Covid-19 : la notification Facebook arrive
Partager.

A propos de l'auteur

Créateur du site, passionné par la domotique, le développement Web, Les gadgets Chinois et par plus ou moins tout ce qui existe en fait. Le site a été créé autour de l'impression 3D et de la domotique, mais d'autres briques s'ajoutent eu fil du temps. Car dès que j'ai une nouvelle passion, j'essaye de la faire partager. Vous pouvez aussi découvrir mon blog dédié à la pâtisserie.

Laisser un commentaire